Encyclopedie multimedia de la Shoah

SOMMAIRE IMPRIMER

   
YIVO Institute for Jewish Research
  Entrée du ghetto de Minsk. Union soviétique, 31 mai 1941.
Voir la photographie
  MINSK  

 

Les troupes allemandes occupèrent Minsk, capitale de la République socialiste soviétique de Biélorussie, peu après l’invasion allemande de l'Union Soviétique en juin 1941. Sous l’occupation, la république de Biélorussie fut rattachée au Commissariat du Reich pour les régions de l’est. Au sein de cette subdivision administrative, Minsk devint capitale de district. C’est à Minsk que Wilhelm Kube, commissaire général de la Biélorussie, exerçait ses fonctions.

Le 19 juillet 1941, les Allemands créèrent un ghetto dans le nord-ouest de Minsk. Environ 85 000 personnes, au nombre desquelles des Juifs des villes environnantes, y furent concentrées.

 

 
L'Europe de l'Est 1933, avec indication de Minsk
Autres cartes

De novembre 1941 à octobre 1942, plus de 35 000 Juifs provenant d’Allemagne et du protectorat de Bohême et de Moravie furent déportés à Minsk. Beaucoup furent exécutés par balles ou tués dans des camions à gaz dès leur arrivée à Maly Trostinets, petit village situé à une douzaine de kilomètres à l’est de la ville. Les autres furent parqués à Minsk dans un deuxième ghetto, séparé de celui des Juifs biélorusses. Les contacts entre les habitants des deux ghettos n’étaient en général pas permis.

Les Juifs furent utilisés comme main-d’oeuvre forcée dans des usines installées à l’intérieur et à l'extérieur des deux ghettos, notamment au camp de travail de la rue Shiroka et dans le bâtiment de l’opéra (où les biens confisqués aux Juifs étaient triés et entreposés).

 

 

LA RESISTANCE A MINSK
 
En août 1941, un mouvement clandestin de résistance fut créé au sein de ghetto de Minsk. Il organisa l’évasion d’un certain nombre de personnes qui constituèrent des groupes de résistance dans les forêts situées au sud-est et au nord-ouest de Minsk. Les Juifs de Minsk créèrent sept groupes de résistance. En tout, 10 000 Juifs parvinrent à s’enfuir dans les forêts. La plupart d’entre eux furent tués par les troupes allemandes au cours de la guerre.

 

 
Minsk
1941 – 1944

Consulter la chronologie

A l’automne 1943, les Allemands détruisirent le ghetto de Minsk. Une partie de ses habitants fut déportée au camp d’extermination de Sobibor. Les 4 000 Juifs restants furent tués à Maly Trostinets.

 


Articles en Anglais

Articles complémentaires

Minsk
Les ghettos
Les soulèvements juifs dans les ghettos et les camps, 1941-1944
La Shoah


Copyright © United States Holocaust Memorial Museum, Washington, D.C.
Translation Copyright © Mémorial de la Shoah, Paris, France