Encyclopedie multimedia de la Shoah

SOMMAIRE IMPRIMER

   
Roger - Viollet
  Graffiti antisémite sur des commerces appartenant à des Juifs dans une rue de Dantzig en 1935. Le parti nazi local dominait le sénat de Dantzig depuis 1933. Dantzig, 1935.
Autres photographies
  DANTZIG  

 

Par le Traité de Versailles de 1919, les puissances victorieuses de la Première Guerre mondiale (les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la France et les autres Etats alliés) imposèrent à l'Allemagne vaincue des réparations territoriales, militaires et économiques. L'une des dispositions exigeait que l'Allemagne cédât la Prusse occidentale au nouvel Etat reconstruit de Pologne. Dantzig, ville peuplée largement par des Allemands, devint une "ville libre" sous la protection de la Société des Nations (l'organisation mondiale d'Etats créée à la suite de la guerre), mais avec des liens administratifs particuliers avec la Pologne.

Hitler était déterminé à annuler les dispositions militaires et territoriales du Traité de Versailles et à inclure les populations d'ethnie allemande dans le Reich. En préparation de la guerre contre la Pologne, au printemps 1939, Hitler exigea l'annexion de la ville libre de Dantzig à l'Allemagne, et un droit d'accès extraterritorial par rail par un "corridor", qui traversait le territoire polonais.

 

 
Les environs de Stutthof, 1944
Autres cartes

L'occupation allemande de la Bohème et de la Moravie en mars 1939 (en violation des Accords de Munich de 1938) avait convaincu la Grande Bretagne et la France qu'il était impossible de croire à la bonne foi d'Hitler lors des négociations. C'est pourquoi elles apportèrent leur garantie à l'intégrité du territoire polonais contre une nouvelle agression. L'Allemagne envahit la Pologne le 1er septembre 1939. La Grande Bretagne et la France déclarèrent la guerre au Reich le 3 septembre. C'est ainsi que l'invasion de la Pologne signifia le début de la Seconde Guerre mondiale.

Les Polonais se rendirent au bout de quelques semaines. L'Allemagne annexa la plus grande partie de l'ouest de la Pologne et Dantzig. En septembre 1939, les Allemands construisirent le camp de Stutthof, du nom d'une ville située à environ 35 km à l'est de Dantzig.

 

 

A l'origine, Stutthof était un camp d'internement civil sous la direction du chef de la police de Dantzig. En novembre 1941, il devint un centre de détention de la police de sécurité pour les prisonniers politiques et les personnes accusées de contrevenir à la discipline du travail. Finalement, en janvier 1942, Stutthof devint un camp de concentration sous la juridiction de l'Office principal d'administration et d'économie de la SS. Plus de 100 sous-camps de Stutthof furent créés dans l'ensemble de la Pologne septentrionale et centrale, y compris dans la ville même de Dantzig.

 

 

Après la Seconde Guerre mondiale, Dantzig et ses environs furent intégrés à la Pologne. La population allemande soit s'enfuit, soit fut expulsée. Les Polonais débaptisèrent la ville pour l'appeler Gdansk.

 


Articles en Anglais

 
Danzig
 


Copyright © United States Holocaust Memorial Museum, Washington, D.C.
Translation Copyright © Mémorial de la Shoah, Paris, France