Encyclopedie multimedia de la Shoah

SOMMAIRE IMPRIMER

  KAMENETS-PODOLSKI  

 

La ville de Kamenets-Podolski, en Ukraine occidentale, qui faisait partie à l’époque à l’Union Soviétique, fut occupée par les troupes allemandes en juin 1941, lors de l'attaque à l'Est.

Le 27 juin 1941, la Hongrie, pays allié de l’Allemagne, déclarait à son tour la guerre à l’Union Soviétique. Peu de temps après, les responsables de l’organisme chargé des étrangers vivant en Hongrie prenaient la décision de déporter les Juifs d’origine étrangère. Il s’agissait pour l’essentiel de Juifs polonais et russes, mais aussi pour une part non négligeable de réfugiés provenant d’Europe occidentale. Ces mesures s’appliquaient également à tous les Juifs dans l’impossibilité de justifier immédiatement de leur nationalité hongroise. En conséquence, des Juifs hongrois furent eux aussi déportés. Dans de nombreux cas, notamment en Ukraine transcarpathique (sous contrôle hongrois), des communautés entières furent déportées.

 

 
Les déportations vers Kamenets-Podolski, 1941
Autres cartes

Les Hongrois chargeaient les Juifs dans des wagons de marchandise et les acheminaient jusqu’à Korosmezo, près de la frontière hongaro-polonaise d’avant-guerre. De là, ils étaient transférés de l’autre côté de l’ancienne frontière avec l’Union soviétique et livrés aux Allemands. Au 10 août 1941, environ 14 000 Juifs avaient ainsi été déportés de la Hongrie vers les territoires sous domination allemande. Du 10 août à la fin août, 4 000 Juifs supplémentaires subirent le même sort. Une fois aux mains des Allemands, les Juifs, qui restaient encore regroupés en familles, étaient conduits à marche forcée de Kolomyia à Kamenets-Podolski.

Les 27 et 28 août, des unités des Einsatzgruppen (groupes mobiles d'extermination) stationnées à Kamenets-Podolski et des troupes sous le commandement du plus haut responsable des SS et de la police pour la région Sud, le général SS Friedrich Jeckeln, procèdèrent à des exécutions de masse de déportés juifs ainsi que de la population juive locale. D’après le rapport de Jeckeln lui-même, 23 600 Juifs furent massacrés. Il s’agissait du premier meurtre de masse à grande échelle, qui inaugurait la mise en œuvre de la Solution finale.

 


Articles en Anglais

 
Kamenets-Podolski
 


Copyright © United States Holocaust Memorial Museum, Washington, D.C.
Translation Copyright © Mémorial de la Shoah, Paris, France