Encyclopedie multimedia de la Shoah

SOMMAIRE IMPRIMER

   
United States Holocaust Memorial Museum
  Les forces allemandes occupèrent Riga au début de juillet 1941. ici, les zones noires autour des fenêtres de l’immeuble attestent des dégâts de guerre causés à l’hôtel de ville. Riga, Lettonie, août 1941.
Autres photographies
  LETTONIE  

 

La Lettonie est l'un des trois pays baltes, situé entre l'Estonie, au nord, et la Lituanie, au sud. La Lettonie fut une république indépendante de la fin de la Première Guerre mondiale à 1940. En 1935, 94 000 Juifs vivaient dans ce pays, soit environ 5% de la population totale. A peu près la moitié d'entre eux habitaient à Riga, la capitale. Les Juifs lettons étaient présents dans toutes les classes sociales. Il existait un important réseau d'écoles juives, plus de 100 établissements au total.

L'Union Soviétique occupa la Lettonie en juin 1940 et l'annexa au mois d'août de la même année. En juin et en juillet 1941, à la suite de l'invasion allemande, le pays fut occupé. Pendant l'occupation allemande, la Lettonie fut incorporée dans le Reichskommissariat Ostland, le Commissariat du Reich pour les régions de l'Est, division administrative allemande comprenant les Etats baltes et la Biélorussie occidentale.

 

 
Les pays baltes, 1933
Autres cartes

Des unités des Einsatzgruppen (groupes mobiles d'extermination) allemands, assistées d'auxiliaires lettons et lituaniens, massacrèrent la plupart des Juifs de Lettonie. Des ghettos furent mis en place dans les principales villes du pays, à savoir Riga, Dvinsk, et Liepaja. Plusieurs centaines de Juifs du ghetto de Riga organisèrent un mouvement de résistance contre les Allemands. De petits groupes tentèrent de s'échapper du ghetto.

En 1941 et dans les premiers mois de 1942, les Nazis déportèrent des milliers de Juifs allemands et autrichiens dans le ghetto de Riga. Ils furent presque tous assassinés par les Einsatzgruppen et la police. Au début de l'année 1943, il ne restait que 5 000 Juifs environ en Lettonie. Ils furent regroupés dans les ghettos de Riga, Dvinsk et de Liepaja et dans un certain nombre de camps de travail. Le plus important d'entre eux était le camp de Kaiserwald, près de Riga, qui devait devenir par la suite un camp de concentration.

 

   
Fanny était l'aînée des trois filles nées dans une famille juive de ...
Les témoignages
 
 

 

En 1944, l'armée soviétique réoccupa la Lettonie, qui redevint une république soviétique. Il ne restait alors que quelques centaines de Juifs. Environ 1 000 Juifs lettons revinrent ensuite des camps de concentration nazis. Plusieurs milliers d'autres Juifs du pays, qui étaient parvenus à s'enfuir en Union Soviétique pendant la guerre, survécurent également. Il n'en reste pas moins que les pertes terribles subies dans le cadre de la politique d'extermination nazie portèrent un coup irréparable à la communauté juive lettonne.

 


Articles en Anglais

Articles complémentaires

Latvia
Lituanie
Estonie


Copyright © United States Holocaust Memorial Museum, Washington, D.C.
Translation Copyright © Mémorial de la Shoah, Paris, France