Encyclopedie multimedia de la Shoah

SOMMAIRE IMPRIMER

   
Beth Hatefutsoth, The Nahum Goldmann Museum of the Jewish Diaspora
  Portrait d’une famille juive à Tallinn. Estonie, vers 1908. [Veuillez contacter le Beit Ha-Tefoutsot pour des copies de cette photo.]
Autres photographies
  ESTONIE  

 

L'Estonie est le plus petit et le plus septentrional des Etats baltes. Entre la fin de la Première Guerre mondiale et 1940, l'Estonie fut une république indépendante. En 1939, la communauté juive d'Estonie comptait environ 4 500 personnes, soit un pourcentage infime de la population. Près de la moitié des Juifs estoniens vivaient à Tallin, la capitale, les autres dans des villes, telles que Tartu, Valga, Parnu, Narva, Viljandi, Rakvere, Voru et Nomme.

L'Union Soviétique occupa l'Estonie en juin 1940 et annexa le pays en août de la même année. Les autorités soviétiques ordonnèrent la dissolution des organisations juives. Au moins la moitié de la communauté juive d'Estonie quitta le pays pendant cette période. A l'été 1941, suite à l'invasion allemande de l'Union Soviétique, les nazis occupèrent progressivement l'Estonie.

 

 
Les pays baltes, 1933
Autres cartes

Pendant l'occupation allemande, l'Estonie fut intégrée dans le Commissariat Ostland, une zone administrative civile qui comprenait les Etats baltes et la Biélorussie occidentale. Très tôt, les Allemands imposèrent aux Juifs estoniens des mesures très dures, dont la confiscation de leurs biens et l'obligation pour eux de porter l'étoile jaune, les identifiant comme étant des Juifs. Ces mesures n'étaient que temporaires, car les nazis préparaient le massacre de tous les Juifs estoniens. Des unités des SS et de la police allemande, aidées d'auxiliaires estoniens, massacrèrent les Juifs à la fin de l'année 1941. Aucun ghetto ne fut créé en Estonie pendant l'occupation allemande. Le pays fut le premier à être déclaré "Judenrein", c'est-à-dire "vide de Juifs".

A partir de 1942, des dizaines de milliers de Juifs d'autres pays d'Europe furent envoyés dans les camps de travail forcé créés en Estonie. Le camp principal fut celui de Vaivara. Les travailleurs forcés construisirent des ouvrages de défense pour l'armée allemande et travaillèrent à la production d'huile de schiste. Des milliers de Juifs étrangers furent aussi assassinés dans le camp de Kalevi Liiva. En raison de l'avance de l'armée soviétique à l'automne 1944, les nazis évacuèrent les camps d'Estonie. Certains Juifs furent transférés par voie maritime au camp de concentration de Stutthof, près de Dantzig. Plusieurs milliers d'entre eux furent emmenés dans des marches de la mort le long de la côte de la mer Baltique.

 

   
Aron était le second des six enfants nés dans une famille juive de Vilno, ...
Les témoignages
 
 

 

En septembre 1944, l'Union Soviétique annexa de nouveau l'Estonie et en fit l'une de ses républiques. Les Juifs qui avaient fui l'Estonie pour gagner une sécurité relative en Union Soviétique rentrèrent chez eux après la guerre. Il ne restait pratiquement aucun survivant dans le pays.

 


Articles en Anglais

Articles complémentaires

Estonia
Lettonie
Lituanie


Copyright © United States Holocaust Memorial Museum, Washington, D.C.
Translation Copyright © Mémorial de la Shoah, Paris, France