Encyclopedie multimedia de la Shoah

SOMMAIRE IMPRIMER

   
University of Southern California - Courtesy of University of Southern
  Le dirigeant sioniste américain et rabbin Stephen S. Wise (à droite) avec Bernard Deutsch, président du Congrès juif américain, avant de déposer une plainte auprès du président Franklin D. Roosevelt contre la persécution religieuse en Allemagne. ...
Autres photographies
  LE CONGRÈS JUIF AMÉRICAIN  

 

L'AJC (American Jewish Congress : Congrès juif américain) fut créé en décembre 1918 par des organisations religieuses, sionistes et communautaires juives. A cette époque, la direction politique de la communauté juive aux Etats-Unis était essentiellement assurée par une élite d'origine allemande. L'AJC fut fondé pour renforcer ce leadership et pour présenter une position unifiée des Juifs américains lors de la Conférence de Paix de Paris en 1919. L'AJC fut ensuite dissout en 1919, puis réorganisé en 1922. Il devint un groupe de pression efficace en 1928, sous la direction du rabbin Stephen S. Wise, qui resta le président et le principal porte-parole de l'AJC jusqu'à sa mort en 1949.

Pendant les années 30, le rabbin Wise, démocrate convaincu, lança des avertissements répétés contre les dangers du nazisme. Lorsqu' Adolf Hitler fut nommé chancelier de l'Allemagne, le 30 juin 1933, Wise organisa une importante manifestation de protestation au Madison Square Garden, à New York. Il organisa cette manifestation malgré l'opposition, du Département d'Etat américain et des organisations juives conservatrices. Le Congrès juif américain continua à organiser diverses manifestations de protestation pendant les années 1930 et 1940.

 

 

En août 1933, le Congrès Juif Américain prit la tête d'un boycott général des produits allemands. Bien qu'il se soit montré très actif pour protester contre les mauvais traitements infligés aux Juifs allemands, l'AJC s'abstint de demander publiquement au gouvernement américain l'augmentation du nombre de réfugiés venant d'Allemagne. Sur ce point, l'AJC partageait les vues d'autres organisations juives américaines, qui craignaient que ce type d'exigence ne provoque des restrictions supplémentaires à l'immigration et ne renforce l'antisémitisme aux Etats-Unis.

En 1936, le Congrès juif américain contribua largement à la création du Congrès juif mondial (WJC : World Jewish Congress). Conservant son poste de président de l'AJC, le rabbin Wise en fut aussi élu président. Durant la Seconde Guerre mondiale, le Congrès juif américain servit d'intermédiaire entre le gouvernement américain et le Congrès juif mondial sur les tentatives de sauvetage des Juifs européens.

 

 

En août 1942, le rabbin Wise reçut un télégramme de Gerhard Riegner, le représentant du Congrès juif mondial à Genève. Riegner signalait que les nazis avaient planifié et étaient en train d'exterminer les Juifs en Europe ; le texte faisait aussi spécifiquement référence au camp d'Auschwitz-Birkenau. Après confirmation, par le Département d'Etat, de l'exactitude des informations contenues dans ce télégramme, connu aujourd'hui sous le nom de "Télégramme Riegner", l'AJC mit sur pied un Comité d'urgence conjoint (Joint Emergency Committee). Ce dernier devait coordonner les efforts des principales organisations juives aux Etats-Unis pour convaincre l'administration Roosevelt de prendre des mesures supplémentaires pour secourir les Juifs d'Europe.

 

 

En décembre 1942, le Congrès juif américain créa un Comité de planification (Planning Committee), chargé de soutenir les diverses opérations de sauvetage imaginées. Ce comité n'eut tout au plus que des succès marginaux dans la mobilisation du public américain. Le plus impressionnant de ces projets fut une autre manifestation au Madison Square Garden, qui eut lieu le 1er mars 1943, rassemblant 70 000 personnes. Des manifestations du même type furent ensuite organisées dans diverses villes à travers les Etats-Unis.

Le Congrès juif américain était sioniste. Sa direction recouvrait celles de l'Organisation sioniste d'Amérique (Zionist Organization of America : ZOA). C'est pourquoi les deux organisations acceptèrent de concentrer leurs efforts pendant la guerre. Le Congrès juif américain se consacra au sauvetage des Juifs d'Europe, tandis que la ZOA travailla à la création d'un Etat juif en Palestine. Cette organisation subsista après la guerre, même si elle perdit beaucoup de son sens après la création de l'Etat d'Israël en 1948.

 


Articles en Anglais

Articles complémentaires

American Jewish Congress
Les Etats-Unis et la Shoah


Copyright © United States Holocaust Memorial Museum, Washington, D.C.
Translation Copyright © Mémorial de la Shoah, Paris, France