Encyclopedie multimedia de la Shoah

SOMMAIRE IMPRIMER

   
National Archives
  Troupes allemandes défilant dans les rues de Varsovie après la reddition de la Pologne. Varsovie, Pologne, du 28 au 30 septembre 1939.
Autres photographies
  L'INVASION DE LA POLOGNE, SEPTEMBRE 1939  

 

L'une des premières initiatives d'Adolf Hitler en matière de politique étrangère après son arrivée au pouvoir fut la signature d'un pacte de non-agression avec la Pologne en janvier 1934. Pour de nombreux Allemands, cette décision ne fut pas populaire, car ils reprochaient à la Pologne de s'être vue octroyer les anciennes provinces allemandes de Prusse occidentale, de Poznan et de Haute-Silésie dans le cadre du Traité de Versailles conclu après la Première Guerre mondiale. Hitler, cependant, tenait à ce pacte de non-agression afin de neutraliser une possible alliance militaire franco-polonaise contre l'Allemagne avant que cette dernière ne parvienne à se réarmer.

La France et surtout la Grande-Bretagne optèrent pour mettre en oeuvre une politique étrangère d'apaisement, dont l'objectif était de préserver la paix en Europe en faisant des concessions limitées à Allemagne. En Grande-Bretagne, l'opinion publique était plutôt favorable à la révision de certaines dispositions territoriales et militaires du Traité de Versailles. Par ailleurs, ni la Grande-Bretagne ni la France de 1938 n'étaient préparées militairement à conduire une guerre contre l'Allemagne nazie.

 

 
L'invasion allemande de la Pologne, septembre 1939
Autres cartes

La Grande-Bretagne et la France acceptèrent le réarmement de l'Allemagne (1935-1937), la remilitarisation de la Rhénanie (1936) et l'annexion de l'Autriche (mars 1938). En septembre 1938, lors de la Conférence de Munich, après avoir signé l'abandon à l'Allemagne de la région frontalière tchèque connue sous le nom de Sudètes, les dirigeants britanniques et français firent pression sur la Tchécoslovaquie, alliée de la France, pour qu'elle accepte la perte de ce territoire. Malgré les garanties apportées par les Anglais et les Français quant à l'intégrité du reste de la Tchécoslovaquie, les Allemands démembrèrent la pays en mars 1939, en violation de l'Accord de Munich. La Grande-Bretagne et la France réagirent en garantissant l'intégrité de la Pologne. Hitler répondit durant l'été 1939 en négociant un pacte de non-agression avec l'Union Soviétique. Le Pacte germano-soviétique du 23 août 1939, qui prévoyait que la Pologne serait partagée entre les deux puissances, permit à l'Allemagne d'attaquer la Pologne sans avoir à craindre une intervention soviétique.

Le 1er septembre 1939, l'Allemagne envahit la Pologne. L'armée polonaise fut vaincue en quatre semaines. A partir de la Prusse orientale et de l'Allemagne au nord, de la Silésie et de la Slovaquie au sud, les unités allemandes, appuyées par plus de 2 000 blindés et plus de 1 000 avions, percèrent les défenses polonaises le long de la frontière et avancèrent sur Varsovie en une attaque d'encerclement massive. Après avoir subi de violents bombardements aériens et d'artillerie, la ville se rendit aux Allemands le 28 septembre. La Grande-Bretagne et la France, respectant la garantie qu'ils avaient apportée concernant les frontières de la Pologne, déclarèrent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939. L'Union Soviétique envahit la Pologne orientale le 17 septembre 1939. La ligne de démarcation pour la partition de la Pologne entre l'Allemagne et l'Union Soviétique suivait le cours du fleuve Bug.

 

 

En octobre 1939, l'Allemagne annexa directement les anciens territoires polonais situés sur la frontière orientale avec l'Allemagne : la Prusse occidentale, Poznan, la Haute-Silésie, et l'ancienne ville libre de Dantzig. Cette région reçu le nom de . Le reste de la Pologne sous occupation allemande (dont les villes de Varsovie, Cracovie, Radom et Lublin) constitua ce que les Allemands appelèrent le Gouvernement général, commandé par un gouverneur général civil, Hans Frank, avocat du parti nazi.

 

 

Lorsqu'elle envahit l'Union Soviétique en juin 1941, l'Allemagne nazie occupa le reste de la Pologne.

 


Articles en Anglais

 
Invasion of Poland, Fall 1939
 


Copyright © United States Holocaust Memorial Museum, Washington, D.C.
Translation Copyright © Mémorial de la Shoah, Paris, France