Encyclopedie multimedia de la Shoah

SOMMAIRE IMPRIMER

  LA CAMPAGNE DES BALKANS, PRINTEMPS 1941  

 

La Yougoslavie signa le Pacte tripartite le 25 mars 1941, mais retira son accord deux jours plus tard à la suite d'un changement de gouvernement. Par ailleurs, la Grèce avait repoussé une attaque italienne en octobre 1940 et préparait une contre-attaque contre les positions ennemies dans les Balkans. L'Allemagne décida d'intervenir dans les Balkans afin de consolider son flanc sud-est avant l'attaque imminente contre l'Union soviétique.

Les forces du Reich envahirent la Yougoslavie et la Grèce au début d'avril 1941. Appuyée par ses alliés (Italie, Bulgarie, Hongrie et Roumanie), l'armée allemande prit rapidement le contrôle des Balkans. Les forces britanniques, envoyées au secours de la Grèce, durent se retirer en Crête. A la mi-mai, après de violents combats, les parachutistes allemands réduisirent la résistance britannique en Crête.

 

 
L'invasion des Balkans, avril 1941
Autres cartes

Les forces de l'Axe se partagèrent la Yougoslavie et la Grèce. L'Allemagne annexa l'essentiel de la Slovénie et occupa la région septentrionale de Voïvodine, le nord-ouest de la Yougoslavie, la Serbie et la région de Salonique, dans le nord de la Grèce. L'Allemagne mit également en place l'Etat fasciste et pro-allemand de Croatie dans le nord de la Yougoslavie. La Hongrie reçut Backa, la région autour de Subotica dans le nord de la Yougoslavie. La Bulgarie annexa la Macédoine yougoslave (la région comprise entre les villes de Skopje et de Bitola dans la sud de la Yougoslavie) et la majeure partie de la Thrace, en Grèce septentrionale. L'Allemagne occupa la zone limitée par la Thrace à la frontière de la Turquie neutre. L'Italie occupa les régions côtières de la Yougoslavie et le reste de la Grèce. L'Allemagne et l'Italie occupèrent conjointement Athènes, la capitale.

 


Articles en Anglais

Articles complémentaires

Balkan Campaign, Spring 1941
Yougoslavie
La Seconde Guerre mondiale


Copyright © United States Holocaust Memorial Museum, Washington, D.C.
Translation Copyright © Mémorial de la Shoah, Paris, France