Encyclopedie multimedia de la Shoah

SOMMAIRE IMPRIMER

   
DIZ Muenchen GMBH, Sueddeutscher Verlag Bilderdienst
  Arrivée de prisonniers politiques au camp de concentration d’Oranienburg. Oranienburg, Allemagne, 1933.
Autres photographies
  LES CAMPS DE CONCENTRATION, 1933-1939  

 

Le terme camp de concentration désigne un lieu d'emprisonnement, où, en général, les internés étaient détenus dans des conditions très dures et sans aucune protection légale ou juridique. La créations des camps de concentration (en allemand Konzentrationslager, abrégé en KL ou KZ) furent l'une des caractéristiques marquantes du régime nazi entre 1933 et 1945.

Le premier camp de concentration en Allemagne fut créé peu après la nomination de Hitler au poste de chancelier en janvier 1933. Les SA (Sturmabteilung ; Sections d'assaut) et la police commencèrent à mettre sur pied des camps de concentration en février 1933. Mis en place par les autorités locales sans base légale pour gérer les très nombreuses personnes arrêtées comme opposants politiques, les camps étaient répartis sur l'ensemble de l'Allemagne. Par exemple, il y avait un camp à Oranienburg, au nord de Berlin ; à Esterwegen, près de Hambourg ; à Dachau, au nord-est de Munich ; et à Lichtenburg, en Saxe. Le bâtiment Columbia Haus, à Berlin, servait à détenir certains prisonniers aux sujets desquels la Gestapo (la police d'Etat secrète allemande) faisait une enquête, et fonctionna jusqu'en 1936. Progressivement, les Nazis abandonnèrent la plupart des premiers camps et les remplacèrent par des camps de concentration organisés centralement sous la juridiction unique de la SS (Schutzstaffel ; la garde d'élite de l'Etat nazi).

 

 
Les camps de concentration nazis, 1933-1934
Autres cartes

L'EXTENSION DU SYSTEME DES CAMPS EN 1939
 
Dachau, le seul camp de concentration créé en 1933 qui resta en opération jusqu'en 1945, servit de modèle pour le système de camps de concentration nazis qui remplaça les premiers camps improvisés. La routine quotidienne de Dachau, les punitions et les mauvais traitements par les gardes SS, devinrent la norme dans tous les camps de concentration allemands.

En 1939, six grands camps de concentration avait été créés. Outre Dachau, il y avait Sachsenhausen (1936), Buchenwald (1937), Flossenbürg (1938), Mauthausen (1938) et Ravensbrück (1939). Après 1939, avec les nouvelles conquêtes territoriales et l'augmentation importante du nombre de prisonniers potentiels, le système des camps de concentration s'étendit rapidement vers l'Est. Il y eut un seul camp de concetration créé sur le territoire français, en Alsace annexée, le Struthof-Natzwiller. Avec le début de la guerre, les camps de concentration devinrent de plus en plus des sites où les ennemis réels ou supposés de l'Allemagne nazie étaient directement exterminés ou contraints de faire un travail épuisant. Ceux qui étaient forcés de travailler étaient délibérément sous-alimentés et maltraités, le but étant de les "annihiler par le travail".

 


Articles en Anglais

Articles complémentaires

Concentration Camps, 1933-1939
Les camps de concentration, 1939-1942
Les camps de concentration, 1942-1945
Les camps nazis


Copyright © United States Holocaust Memorial Museum, Washington, D.C.
Translation Copyright © Mémorial de la Shoah, Paris, France